Session d'écoute

En quoi ça consiste ?

Respecter l’interlocuteur, l’écouter sans le juger, quelle que soit la situation – c’est la base de cette démarche humaniste. Cela implique aussi de savoir respecter le silence, comprendre que le silence est rempli d’émotions qui s’expriment et sont nécessaire avant de laisser place aux mots. Ressentir de l’empathie, être capable de se mettre à la place de l’autre, de comprendre son monde intérieur, sans toutefois porter toute sa douleur sur ses propres épaules. Parler au cœur plus qu’à la raison, exprimer des contenus émotionnels plutôt que les contenus intellectuels. La non-directivité, c’est-à-dire s’abstenir de donner tout conseil, car on a confiance que l’autre est capable de trouver ses propres ressources au fond de lui, une fois qu’il est dans les conditions émotionnelles propices pour se faire confiance et se prendre en main.

Son but ?

Le reflet-reformulation. Le reflet consiste à identifier et nommer l’émotion véhiculée dans l’histoire personnelle qui a été racontée. La reformulation est le miroir de la situation décrite, exprimée dans les mots de la personne qui écoute. La combinaison de reflet et de reformulation permet à la personne écoutée de reconnaître ses émotions ressenties et de se sentir comprise.